Autres catégories

08 Juin 2022 – Administration et industrie au menu des quotidiens marocains


La réforme de l’administration et le développement de l’industrie sont les principaux sujets commentés par les quotidiens marocains parus ce mercredi.

+L’Economiste+, qui aborde la réforme de l’administration, écrit que ce sujet étant crucial, chaque gouvernement “y va de son programme et de ses promesses” et que certaines équipes ont même amorcé des dynamiques transformatrices, celles qui ont permis une certaine réinitialisation des mentalités ou d’adopter de nouvelles méthodes.

Mais, dans ce processus, une bureaucratie «pernicieuse» continue d’échapper aux mailles de la mise à niveau et continue à sévir dans le quotidien des entreprises et en particulier des PME/PMI peu armées face aux pesanteurs et à “certaines pratiques” qui finissent par mener à la corruption, déplore le quotidien.

En ces temps de grande crise, de chamboulement de repères, les discours de résilience, de transformation font du bien à l’image, mais “c’est le terrain malmené qui parle et qui dit son dernier mot”, regrette-t-il.

+Aujourd’hui Le Maroc+, qui s’attarde sur le développement de l’industrie, écrit que la crise liée actuellement à la pandémie ainsi qu’aux tensions géopolitiques rend, certes, la situation délicate, mais elle crée au même moment des opportunités.

La publication estime qu’il faut saisir cette occasion en or pour installer une véritable industrie compétitive capable de convaincre le client-consommateur local et surtout de se tailler des parts de marché à l’international.

Les politiques publiques doivent ainsi placer l’encouragement des investissements industriels au centre des préoccupations des années à venir, préconise le journal, notant que la demande sur le « made in Morocco » va sans nul doute grimper dans le futur.

Sur un autre registre, +l’Opinion+ écrit que la tolérance, l’altérité et ouverture sur l’autre sont de véritables chromosomes de notre ADN identitaire et national, soulignant que ces valeurs sacrées restent réellement ancrées dans notre pensée collective.

La reprise récente des relations diplomatiques avec Israël et l’esprit de franche communion qui a marqué les retrouvailles entre Marocains juifs et musulmans, ne sont que la partie émergée de cette longue tradition du vivre-ensemble, poursuit le journal.

Au Maroc où une inébranlable culture de tolérance et de dialogue interreligieux subsiste depuis des siècles, ces concepts ont heureusement toujours un sens, fait-il remarquer.

HA/APA











Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic