Autres catégories

Après l’élection à la FIF, un ancien dirigeant de l’Africa crie sa colère : Voici ce qu’il dit !


L’élection à la présidence de la FIF du samedi 23 avril 2022 à Yamoussoukro, continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Pour cause, de nombreux Ivoiriens ne décolèrent pas après la non élection de Didier Drogba, le candidat de la Renaissance. Gnao Célestin Georges, ancien membre du comité directeur de l’Africa Sport d’Abidjan sous Doré Lancina, à l’instar de la grande majorité n’arrive à s’expliquer l’attitude de certains présidents de clubs ivoiriens. « A mon avis, les présidents de clubs auraient dû s’entendre et trouver un consensus pour porter Drogba à la tête de la tête de la FIF pour la simple raison que notre football se meure faute de moyens financiers. Aujourd’hui l’Etat qui a d’autres priorités ne peut pas continuer d’injecter des moyens conséquents dans le football. Donc les Ivoiriens et les présidents de clubs auraient dû faire bloc autour de Didier Drogba qui a un carnet d’adresses impressionnants. En plus, son programme parle de lui-même.

Par ailleurs, Drogba qui proposait 150.000.000 de francs CFA et un car aux clubs de ligue 1, ainsi que des sommes importantes et un car aux clubs de la ligue 2 et 3, ne comptait pas forcément sur l’Etat pour mettre en application ses promesses électorales, contrairement à d’autres candidats. Cette manne pouvait aider les clubs à améliorer les conditions de vie et de travail de leurs athlètes et encadrements techniques. Cela, sans compter sur l’apport des différents sponsors de chaque club. Ce qui permettrait de relever le niveau du notre championnat national de Ligue 1. En outre, Didier Drogba proposait de récompenser le champion à hauteur de 100 millions de francs CFA là où le champion perçoit 20 millions actuellement », a-t-il soutenu.

LIRE AUSSI: FISA/1992-2000: César Kouassi-Lenoir est décédé, voici ce qui l’a tué

Selon G. Célestin Georges, cette cagnotte permettrait au club champion de passer de bonnes vacances et de préparer la saison à venir. « Avec ce que proposait Drogba, les joueurs de nos championnats (Ligue 1, ligue 2, ligue 3 etc.) ne seraient plus tenter d’aller jouer des tournois inter-villages. Parce qu’en réalité, de nombreux joueurs de nos championnats sont parfois contraints d’aller participer à des tournois inter-villages juste pour avoir de quoi joindre les deux bouts, pendant l’intersaison. Malheureusement, certains prennent des blessures qui ruinent leur carrière. Alors qu’avec ce que proposait Drogba, c’était la fin de cette pratique. Et un club organisé pouvait aisément s’en sortir », a-t-il fait savoir.

Publicité

Selon lui, face à leur refus d’épouser le projet la Renaissance, les présidents de clubs ivoiriens donnent l’impression de penser à leurs intérêts personnels qu’à l’intérêt général. « Ces présidents n’ont pas pu saisir l’aubaine qu’est Didier Drogba. La Côte d’Ivoire perd ainsi gros, car Drogba à la FIF, le pays en aurait tiré un grand profit », a regretté G. Célestin Georges.

Publicité

LIRE AUSSI: En Arabie saoudite pour la » Oumra « , le président Alassane Ouattara prie à la KAABA (photo)

Poursuivant, l’ancien dirigeant de l’Africa Sport d’Abidjan dira : « J’ai beaucoup de respect pour Idriss Diallo, mais son programme me semble moins pertinent relativement à la place de choix des acteurs. En outre, il n’a pas le même carnet d’adresse que Didier Drogba pour sortir le football ivoirien de cette situation. Les présidents de clubs auraient pu choisir Drogba pour son programme et son carnet d’adresses qui aurait été épaulé par Sory Diabaté pour son expérience de terrain et Idriss Diallo pour ses compétences de gestionnaire dans d’autres domaines. Ce trio aurait fait une belle équipe. Mais nos présidents de clubs ont plutôt pensé à eux qu’aux footballeurs», a-t-il martelé, avant d’ajouter:  » En Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire lorsque le plat est servi au père de famille, il pense toujours et d’abord laisser une portion à ses enfants et petits enfants qui sont autour de lui. Les dirigeants de clubs ont mangé tout le repas sans penser aux petits enfants assis juste à côté d’eux. Il y’a en a un qui a avoué avoir voté un candidat parce qu’on lui a promis la présidence d’une ligue pauvre Côté d’Ivoire ».

 

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :