Autres catégories

Arrestation du Commandant Abdoulaye Fofana: ce que lui reproche la justice


Le Commandant Fofana Abdoulaye, aide de camp de Guillaume Soro aurait-il été arrêté par les fins limiers ivoiriens ?

Tout porte à le croire selon certaines informations abondamment relayées par des médias en ligne. Installé dans une capitale d’un Etat ouest africain depuis bientôt un an peut on lire « pour des raisons de papiers », le Comandant Fofana aurait dit-on été piégé par des espions du régime Ouattara et a été arrêté hier 3 mai 2022.

Déjà depuis juillet 2020, cet officier supérieur de l’armée ivoirienne, ancien membre de la garde républicaine et ancien homme de sécurité du Président Alassane Ouattara, toujours au service de Guillaume Soro, l’ex Président de l’Assemblée national en tant que aide camp, il était déjà sous la menace d’un mandat d’arrêt international. Ce mandat était à l’initiative de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko qui à cette époque était le ministre en charge de la défense.

Une copie de ce mandat d’arrêt signé des mains de Coulibaly Ousmane Victor, Vice-président et doyen des juges d’instruction avait été publié par le Commandant Fofana lui-même et l’on pouvait y lire ceci : « le mandat d’arrêt est enregistré sous : S/no694/DJI Abj/CD ». Selon le juge Coulibaly Ousmane Victor en charge du 8ème cabinet d’instruction d’Abidjan-Plateau et en vertu des articles 148 et suivants du Code pénal, « le Commandant Fofana Abdoulaye, né le 23/06/1979 à Adjamé, est poursuivi pour les faits de port illégal de costume et d’insigne militaire et trouble à l’ordre public ».

LIRE AUSSI: Dubaï Porta Potty : l’influenceuse « DS collections » s’emporte sur l’émission PPLK (vidéo)

Publicité

En outre, le 18 novembre 2020, une transmission de mandat d’arrêt décerné contre Fofana Abdoulaye a été actée par le procureur général de la cour d’appel d’Abidjan, en vue de transmettre par voie diplomatique aux autorités judiciaires de la République française. Cette transmission était signée des mains du ministre Sansan Kambile.

Publicité

Enfin, il avait été condamné « par défaut » en août 2020 à 5 ans de prison ferme pour avoir tenu sur les réseaux sociaux des propos « visant la déstabilisation » de la Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Porta Potty : Quand Carla Moraux revenait de Dubaï toute amaigrie et méconnaissable

Il est bon de retenir que le Commandant Fofana Abdoulaye ne fait plus partie des forces armées ivoiriennes depuis qu’il a été radié en 2019 pour « désertion » et son patron Guillaume Soro a lui été condamné, en juin 2021 à Abidjan, à la prison à perpétuité pour « atteinte à la sûreté de l’État » pour des faits commis fin 2019.

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :