Actualités

Burkina : au moins 8 enfants sont morts de faim à Djibo


Au moins huit enfants sont morts de faim, le lundi 3 octobre 2022 à Djibo, ville située dans la région du Sahel au Burkina Faso.

Placée sous blocus depuis plusieurs mois, par des groupes armés terroristes qui ont attaqué le 26 septembre dernier, un convoi humanitaire composé de plus de 200 camions transportant des vivres, les organisations de la société civile de Djibo ont annoncé ce mardi 4 octobre 2022 que 8 enfants sont morts de faim dans la ville.

« Certes les efforts sont faits à gauche et à droite pour sauver ceux qui sont encore en vie à Djibo et des promesses de tout genre sont en attente dans la journée aujourd’hui et demain mercredi. Mais tant que ça n’y arrive pas, ne dormons pas car à la journée d’hier, 8 enfants sont décédés », a annoncé le Cadre de concertation des organisations de la société civile de la province du Soum dans un communiqué.

« Nous invitons les populations du Soum à maintenir une veille d’alerte », a indiqué Idrissa Badini, membre de l’organisation de la société civile.

Le 26 septembre dernier, un convoi de plus de 200 camions qui acheminaient des vivres sous escorte militaire vers la ville de Djibo province du Soum dans le Sahel burkinabè a été la cible d’une embuscade meurtrière dans la localité de Gaskindé.

Le dernier bilan communiqué mardi, par l’armée burkinabè est de 27 soldats tués. Le nombre de victimes civiles n’est toujours pas connu.

LIRE AUSSI : Appels à perturber la visite de la CEDEAO à Ouaga: le capitaine Traoré se dit « stupéfait » et « appel à la retenue »

Depuis cette date, la ville de Djibo sous blocus des groupes armés terroristes, n’a pas été ravitaillée et les populations manquent de « presque tout », selon les organisations humanitaires.

Mardi, sur les réseaux sociaux notamment sur twitter, des citoyens burkinabè ont lancé une campagne de mobilisation en faveur du ravitaillement de la ville, sous les hashtag #PontAerienPourdjibo et #AgirPourDjibo #BurkinaFaso.

Les initiateurs de cette campagne appellent les utilisateurs des réseaux sociaux à identifier la communauté internationale et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans leurs publications pour qu’elles soient informées de la situation des populations de Djibo.

LIRE AUSSI: Crash d’un avion de l’armée malienne à Gao, Mali : un pilote russe tué

Sur Facebook, d’autres citoyens s’organisent en récoltant des dons en nature et en espèces au profit des ressortissants du Sahel burkinabè.

La situation sécuritaire est marquée par des attaques terroristes depuis 2015 dans plusieurs régions du Burkina Faso.

Ces attaques ont fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés internes.

Selon des sources sécuritaires locales, au moins 4 civils ont été tués et des militaires blessés lundi, lors d’une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés contre une mine et la localité de Bouroum dans le Centre-Nord du Burkina Faso.

LIRE AUSSI : Yopougon: les travaux de réhabilitation des voies Base CIE – Texaco – Petroivoire et Magasin

Le même jour, des hommes armés non identifiés ont vandalisé la mairie de Bagaré, localité située dans la région de la Boucle du Mouhoun dans le Nord-ouest du pays, selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB).

Dimanche, c’est un policier qui a été tué dans l’explosion d’un engin minier au poste de contrôle de police de Kompienga dans l’est du pays, selon une source administrative.





Source link

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :