Autres catégories

Cafop, ENS, ENA, INFS, INFAS, École de police / voici le conseil qu’on donne aux élèves


Intégrer les écoles de formation sous l’égide de l’État telles que les Cafop, l’INFS, l’INFAS, l’École Nationale de Police, l’ENA est la garantie d’avoir décroché un emploi dans lequel l’on fera carrière.

On entrevoit désormais son avenir avec beaucoup plus de sérénité et l’on se surprend à faire des plans de carrière et à échafauder des projets d’avenir qui garantiront les vieux jours.

C’est aussi un fait que les deux ou trois ans que les étudiants ou élèves passent dans ces écoles créent au fil du temps, des sentiments et des relations particulières d’appartenance à un même groupe social, à une même famille que l’on est prêt à défendre bec et ongles contre tout jugement défavorable. Dès lors le regard qu’on porte sur les autres corps de métier ou autres acteurs de la société devient différent voire quelques fois bizarre. Ces sentiments d’appartenance sont davantage exacerbés dans les corps comme ceux de la police, de la gendarmerie ou autres corps habillé et même à l’ENA où l’esprit de corps est très poussé.

Et ces sur ces sentiments d’appartenance que surfent très souvent les encadreurs et formateurs dans ces écoles pour espérer donner à leurs apprenants des conseils sensés les accompagner sur le chemin de la réussite sociale et familiale. Il n’est donc pas rare que ces formateurs et encadreurs qui ont déjà l’expérience de la vie conseillent à leurs élèves dans la mesure de la profondeur de leurs sentiments, de trouver leur futur(e) conjoint ou conjointe en leur sein. C’est donc bien souvent qu’on entend « si tu as eu pour toi ici, faut prendre », « marier vous entre vous si vous vous aimez » ou encore « si vous êtes malins cherchez pour vous ici en même temps » car diront t-ils la réalité une fois sur le terrain de l’emploi est très différent, surtout pour certains corps de métier et impacté fortement la vie sentimentale. Il est clair que ce message s’adresse toujours à ceux qui ne sont pas encore mariés ni dans une relation sérieuse.

LIRE AUSSI: Guerre en Ukraine : Comment Vladimir Poutine a rendu très célèbre Volodymyr Zelensky

Publicité

Pour certaines personnes, ces conseils sont souvent à tort ou à raison, à la base de la rupture de certains couples qui n’étaient pas encore consolidés, surtout lorsque le ou la partenaire que l’on avait avant d’intégrer l’école de formation ne travaille pas encore. Cette opinion est certes discutable. Mais combien de chance existe t’il qu’une jeune étudiante qui intègre l’école de magistrature continue sa relation avec son petit ami infirmier ou MDL à la gendarmerie ou sergent de police? À la vérité très mince. Et même si on ne peut systématiquement en déduire que cela est le fruit du précieux conseil reçu à l’école, cela peut y contribuer dans une certaine mesure.

Publicité

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :