Autres catégories

Candidature de Ouattara, décès de Hambak, entente des cadres RHDP: Un cadre dévoile tout


Il compte parmi les  » jeunes loups » du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui se distinguent sur l’échiquier politique.

Dr Aboulaye Méité est député à l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Il est l’élu de la circonscription de Sifié, Kamalo et Worofla et 3ème vice-président du Conseil régionale du Worodougou. Dans cette interview exclusive, il parle de la vie du parti au pouvoir relativement à la future présidentielle et de feu Hamed Bakayoko, fils de la région. Le militant du RHDP évoque également ses ambitions politiques non sans revenir sur la question de l’entente des cadres.

Militant du RHDP, vous considérez-vous comme étant de la ‘’ jeune génération’’ d’hommes politiques, donc probable relève, dont parle le président Ouattara ?

Je vous remercie pour l’opportunité que vous m’offrez de pouvoir réagir sur les questions d’actualité relatives à mon pays. Avant tout propos, je voudrais vous rassurer que chez nous au Rhdp, il n’y a pas de conflit de générations, la transition se fait progressivement, chaque maillon de la chaîne étant à la place qu’il faut, au moment où il le faut. Pour notre part, nous continuons notre apprentissage aux côtés de nos aînés. Son Excellence, Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire a démontré qu’il reste un homme doté d’une grande vision, il reste un repère pour nous. Le président Alassane Ouattara nous montre chaque jour qu’à ses côtés, tout le monde a sa place. Nous nous inscrivons dans sa vision. Nous sommes des soldats du Rhdp, nous exécutons les instructions du président du parti. Nous sommes également fiers de bénéficier de la confiance de nos aînés. Je suis aujourd’hui député grâce à la bénédiction des aînés et le soutien des parents. Le Rhdp compte de nombreux jeunes cadres tout aussi valables les uns que les autres. Il y a donc une bonne réserve sur laquelle peut compter le président Alassane Ouattara et le Rhdp. Alors, je pense humblement pouvoir faire partir de la jeune génération qui devra se battre pour pérenniser le RHDP ; les actions du président de la République SEM Alassane Ouattara dont l’amour pour une Côte d’Ivoire solidaire et prospère n’est plus à démontrer.

La restructuration de votre parti a eu lieu récemment avec Koné Kafana à la présidence du Directoire et Adama Bictogo en tant que secrétaire exécutif. Vos attentes et propositions ont-elles été prises en compte ?

Publicité

Comme indiqué plus haut, nous sommes des soldats, nous exécutons les instructions de notre parti. Je voudrais profiter de la tribune que vous nous offrez pour dire merci au président Alassane Ouattara pour le réaménagement apporté au sein du parti dont le but est de redynamiser le Rhdp en tenant compte de la nouvelle configuration politique. Je voudrais également remercier le président du parti pour le choix des hommes qui vont animer les différents organes. Je me félicite du choix du ministre Gilbert Kafana Koné à la tête du Directoire et du ministre Adama Bictogo à la tête du Secrétariat exécutif. Ces deux personnalités ont du mérite. Ce sont des exemples de loyauté, d’engagement et de conviction. Nous félicitions tous les cadres qui ont été nommés dans ces différentes instances. Le Rhdp affûte « ses armes » pour répondre présent à toutes les batailles qui s’annoncent. Nous sommes donc rassurés et convaincus que notre parti continuera d’être la première force politique en Côte d’Ivoire à l’issue des batailles électorales futures qui seront âprement menées.

Publicité

Qu’attendez-vous des nouveaux organes et la direction du parti ?

Le président Alassane Ouattara a donné la feuille de route. Les différentes structures mises en place ont déjà commencé à travailler. Nous, au niveau de la base, nous continuons le travail de mobilisation pour maintenir la flamme militante du parti. Alors nous attendons des cadres du parti, nous mêmes y compris un rapprochement davantage de nos militants de base. Ceci est d’autant plus important qu’il rassure non seulement les militants mais également notre hiérarchie.

Comment appréhendez-vous l’élection présidentielle prochaine ?

La restructuration qui est faite en ce moment répond au besoin de mieux nous préparer pour cette échéance à venir. Le Rhdp est une machine redoutable. Nous l’avons déjà démontré aux dernières élections présidentielles et législatives. Nous sommes toujours dans cette dynamique. Le Rhdp est aujourd’hui la première force politique en Côte d’Ivoire. Nous allons nous donner les moyens pour maintenir le cap pour le bonheur des Ivoiriens et des populations vivant en Côte d’Ivoire. Le Rhdp a les moyens de faire face à toute adversité. Donc pour nous, il n’y a pas de crainte à avoir. Nous allons continuer le travail de terrain, de proximité avec notre jeunesse en mettant un accent particulier sur les nouveaux majeurs notamment dans la région du Worodougou. Voyez-vous, le Rhdp a un bilan qui est perceptible, mesurable dont l’impact est appréciable dans le quotidien des Ivoiriens. Cela est soutenu ^par une vision, celle du président de la République, Alassane Ouattara. Nous sommes donc sereins et restons à la tâche au quotidien. C’est donc avec sérénité que nous aborderons cette étape.

Êtes-vous de ceux qui souhaitent encore une nouvelle candidature de Ouattara ?

Le Rhdp est un parti structuré et très bien organisé. Et nous avons un leader, un guide qui est le président Alassane Ouattara. Nous n’avons pas d’avis personnel à donner. Nous faisons entièrement confiance au président Alassane Ouattara et en temps voulu il prendra en toute liberté la bonne décision, celle qui s’inscrit dans l’intérêt de sa population comme il l’a fait en octobre 2020. J’ai une entière confiance en son jugement.

Il n’y a pas si longtemps, l’entente des cadres du Worodougou dont vous êtes issus était sujette à débat. Pourquoi ?

Je n’ai souvenance de ce que vous évoquez. Mais je peux vous rassurer que le Worodougou se porte très bien. Au niveau des cadres, nous nous entendons, nous travaillons ensemble pour le bien-être de nos parents. Nous sommes unis autour de notre leader, le président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Amadou Soumahoro. Je peux vous assurer que tout se passe bien. Il faut éviter de vous fier entièrement aux réseaux sociaux qui par moments servent d’amplificateurs à des faits non avérés. Le Worodougou avance sous le leadership éclairé de Son Excellence Monsieur Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale que nous appelons affectueusement le Tchomba, c’est-à-dire l’incarnation de la sagesse autrement dit la sagesse faite homme. Permettez moi à cet instant de mon propos de saluer cet homme de valeur qui inspire la nouvelle génération de par les valeurs d’humanisme, de partage, d’engagement, de fidélité et de loyauté pour ne citer que celles-là. De tels modèles devraient être présentés à la jeunesse pour en faire un repère, repère dont a besoin la jeunesse d’aujourd’hui. Je pense sincèrement qu’il mérite d’être honoré et avec lui ses compagnons de lutte dont le sénateur Yaya Méité et bien d’autres. Je me rapprocherai à cet effet des aînés et autres cadres pour la faisabilité dans un délai raisonnable.

Peut-on dire que l’après Hamed Bakayoko qui a été présenté comme l’homme qui fédérait les énergies dans la région, n’a pas été préparé ?

Dans le Worodougou, nous avons de nombreux cadres aussi compétents et méritants les uns que les autres. Ce sont des cadres qui sont dévoués et engagés pour la cause de notre région , de nos populations et de la Côte d’Ivoire. Le décès du Premier ministre Hamed Bakayoko a été une grosse perte pour nous fils du Woroba, également pour toute la Côte d’Ivoire. Cette perte brutale que personne, je dis bien personne ne pouvait prédire à cette période a bouleversé notre quotidien. Il reste un symbole pour nous. Nous pleurons encore ce grand homme à qui je voudrais rendre hommage. On ne peut combler le vide qu’il a laissé car il était unique. Mais nous restons débout. Le Worodougou main dans la main autour du président Amadou Soumahoro poursuit sa marche vers son développement. Nous voulons pour ce faire dire encore une fois, merci au président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara pour tout ce qu’il a fait et continue de faire pour le développement de notre région et pour les cadres. Le Worodougou ne cessera jamais de dire merci au président Ouattara. Je peux vous assurer, le Worodougou reste attaché au chef de l’Etat et au RHDP.

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :