Autres catégories

Cité dans une affaire de s3xtape, le fauteuil du président Akufo-Addo est-il menacé ?


Evelyn Adu, alias Serwaa Broni a récemment révélé avoir à sa disposition une vidéo s3xtape d’elle et du président Akufo-Addo.

Dans une pétition adressée au Parlement, trois ghanéens, Issifu Seidu Kudus Gbeadese, Elikem Kotoko et Stephen Kwabena Attuh ont exigé la destitution du président Ghanéen. Ils ont en effet demandé au Parlement d’entamer le processus de destitution en réponse aux allégations de Serwaa Broni selon lesquelles le président Akufo-Addo et certains de ses collaborateurs auraient organisé une attaque à main armée contre elle en représailles à sa prétendue menace de dénoncer le président au sujet d’une relation amoureuse avec elle.

Selon les médias locaux, le trio, a conclu que la pétition est suffisamment fondée pour invoquer l’article 69 (1) de la Constitution de 1992, justifiant une enquête et une procédure de destitution ultérieure par le Parlement pour donner effet à la lettre et l’esprit de la Constitution.

LIRE AUSSI: Nouveau gouvernement ivoirien : un prêtre fait de grandes propositions

Pour rappel, avec des preuves à l’appui, Serwaa Broni a menacé de publier des vidéos du président Akufo-Addo en pleine séance de jambe en l’air avec elle. Pour cause, elle a affirmé qu’un braquage était prévu contre elle afin de récupérer ses appareils électroniques, pour lesquels elle était censée être récompensée.

Publicité

 

Publicité

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :