improve alexa rank improve alexa rank
Actualités, Avis de décès, Politique

Côte d’Ivoire : Le FPI en deuil décès d’une grande personnalité proche du FPI

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) traverse un moment difficile. En plus des difficultés liées à la situation politique en Côte d’Ivoire dues envenimée par le scrutin de présidentiel, émaillée de violences et soldé par la perte en vie humaine et matériel. Voici que le FPI vient de perdre l’un de ses leaders

La grande famille du Front populaire ivoirien (FPI) vient d’être frappée par un deuil. Après les disparitions de Williams Atéby, Marcel Gossio, Abouo N’dori Raymond, voici que le président du FPI, Pascal Affi N’guessan vient de perdre l’un de ses illustres cadres. Il s’agit de Jacques Kakou. En effet, Jacques Kakou fut le vice-président du FPI de Pascal Affi N’guessan. Il est décédé ce mercredi 27 janvier 2021, apprend-on appris. Selon les informations recueillies, cet autre proche d’Affi et vice-président du FPI chargé de la zone Abidjan – Sud serait décédé du Covid-19 à Abidjan.

Il faut noter que le Front Populaire Ivoirien de l’ex-président Laurent Gbagbo participe aux législatives au premier trimestre 2021. Le retour du FPI, qui boycottait ces élections depuis dix ans, rebat les cartes du jeu politique dans le pays. Le FPI “participera aux élections législatives et se donnera, en concertation avec ses partenaires de la coalition des plateformes de l’opposition ivoirienne, notamment avec le PDCI-RDA (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, dirigé par l’ex-chef de l’Etat Henri Konan Bédié) et il a les moyens de les gagner”, a annoncé le parti dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion de son comité central mardi.

Ce retournement de veste du FPI s’explique par le retour annoncé de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Le parti boycottait les élections depuis l’arrestation de son chef et son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Après une si longue absence, le poids électoral du FPI est difficile à mesurer. Au pouvoir sous la présidence Gbagbo de 2000 à 2010, le Front populaire ivoirien est toujours considéré comme l’un des trois grands partis du pays. Et il affiche son intention de revenir en force. Le FPI est divisé depuis plusieurs années en deux tendances rivales: l’une fidèle à Laurent Gbagbo, l’autre dirigée par son ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, qui a toutefois laissé entendre qu’il se rangerait sous la bannière de Gbgabo à son retour.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :