Autres catégories

Décès de l’ancien président Eduardo Dos Santos


APA-Luanda (Angola) – José Eduardo dos Santos, ancien président angolais, est décédé vendredi 8 juillet à l’âge de 79 ans, a annoncé le gouvernement angolais.

Malade, Dos Santos était hospitalisé dans une clinique de Barcelone depuis un arrêt cardiaque le 23 juin. Le gouvernement angolais a salué la mémoire d’une figure historique du pays.

« Le gouvernement angolais rapporte avec un sentiment de grande douleur et de consternation le décès » de José Eduardo dos Santos, affirme un court message, précisant que le décès est intervenu en fin de matinée.

L’Etat angolais « s’incline, avec le plus grand respect et la plus grande considération » sur cette figure historique qui, selon lui, a présidé « pendant de nombreuses années avec clarté et humanisme [au destin] de la nation angolaise, à des moments très difficiles », ajoute encore le communiqué.

A la tête de cet Etat pétrolier pendant 38 ans (1979-2017), Eduardo Dos Santos prend les rênes du pouvoir après le décès d’ Agostinho Neto, premier président de la République, le 10 septembre 1979 à Moscou (Russie). Durant son magistère, il doit faire face à une guerre civile avec l’UNITA (Union Nationale pour l’indépendance totale de l’Angola) et principal mouvement rival du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), au pouvoir.

38 ans de pouvoir

Le décès du chef du mouvement Jonas Savimbi en février 2002 aboutit à la signature du processus de paix. Le 4 avril de cette même année, l’armée angolaise et les rebelles acceptent de signer un cessez-le-feu, et la paix est officiellement déclarée le 2 août. Le 26 septembre 2017, João Lourenço lui succède comme président de la République.

Éjecté en 2018 à la tête du MPLA, l’empire Dos Santos s’effondre et doit faire face à au pouvoir de Lourenço, décidé à lutter contre la corruption.

Plusieurs anciens dignitaires de son régime et ses proches qui contrôlent la filière pétrolière sont emprisonnés pour corruption.

En juillet 2021, la justice angolaise somme sa fille Isabella Dos Santos, à restituer 422 millions d’euros d’actions de la compagnie nationale pétrolière Sonangol.

CD/APA











Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic