Autres catégories

Drame: Une fillette de 5 ans décède dans des circonstances troubles


Une mauvaise dose d’anesthésie serait à l’origine du décès de la petite Yliana. C’est une triste histoire rendue publique par notre confrère Camer be. 

Une fille âgée de 5 ans et prénommée Yliana est décédée dans le bloc opératoire de la clinique Archange de Bonapriso. Selon notre confrère, l’enfant dont les parents sont inconsolables, devaient subir une opération qui a été déclarée par les médecins de la clinique «sans risque», même si en médecine, il n’existe pas de risque zéro. La petite a été internée parce que souffrant d’une Végétation adénoïde de la poche nasale. Elle avait de petites difficultés auditives cependant son état n’était pas alarmant. L’intervention chirurgicale lui a été prescrit pour lui ôter quelques végétations  au niveau de poche nasale qui lui obstruent le conduit auditif.

«À plusieurs reprises les parents vont demander le niveau de risque de cette intervention vu l’âge de leur fille. Au médecin de les rassurer  «  c’est vrai qu’il nya pas de risque zéro en médecine mais je peux vous rassurer que c’est une intervention légère qui mettra moins de 30 minutes». Les parents rassurés vont confier leur petite fille au corps médical de la clinique. Quelques instants après l’entrée au bloc , un autre médecin sort et remet une ordonnance au père de la petite dans laquelle il est prescrit des suppositoires qui selon le médecin vont aider la petite à ressentir moins de douleurs à sa sortie du bloc , seulement, le père remarque que sur l’ordonnance il est marqué « enfant de 10ans » c’est alors qu’il interpelle le médecin en lui disant que sa fille n’a pas 10 ans mais 5 et que même sur le plan de la morphologie, elle ne faisait pas enfant de 10 ans . Le médecin très étonné va courir vers le bloc avec un air effrayé. Sentant quelque chose de louche , le père de la fillette va le suivre  et s’arrêter à l’entrée du bloc et depuis sa position, il aperçoit les infirmières toutes embrouillées entrain d’essayer par tous les moyens de réveiller l’enfant dont la durée au bloc dépasse déjà largement le temps indiqué plutôt par les médecins. C’est alors qu’il rencontre médecin qui était chargé de faire l’intervention à l’enfant, cette dernière lui répond toute aussi effrayée «  moi j’ai terminé depuis , c’est l’anesthésiste qui n’arrive pas à réveiller l’enfant », raconte notre confrère.

LIRE AUSSI: Les djihadistes avertissent A.Goïta et son gouvernement:  » c’est maintenant que la guerre commence « 

«Le médecin en charge de l’intervention va se rapprocher des parents pour leur faire comprendre que le cœur de leur petite fille a cessé de battre et qu’elle est décédée. Il leur explique par la suite que l’enfant aurait mal réagit à l’un des produits utilisé par l’anesthésiste. Noir de colère, le père va à l’aide d’une chaise casser tout ce qui sera sa portée avant d’être maîtrisé plusieurs minutes après le décès de sa fille. Chose curieuse les responsables la clinique dont le nom est bien inscrit sur les cachets nominatifs des médecins déclareront que lesdits médecins ne font pas partie de leur effectifs . Par conséquent la clinique aurait saisi ses conseils pour intenter une procédure à l’encontre des parents de la petite Yliana pour destruction de biens privés», relate notre confrère.

Publicité

 

Publicité

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :