Autres catégories

Election FIF / Enquête de moralité : qui a détourné l’argent des Ivoiriens ?


Le contrôle d’intégrité diligenté par la FIFA est une autre étape cruciale dans la course folle à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Une enquête dont les Ivoiriens attendent beaucoup. Notamment pour savoir la vérité sur l’usage qui a été fait des 4 milliards disparus des caisses de la Fédération ivoirienne de football (FIF), suite à l’audit du Comité de normalisation. Sans compter les facturations hallucinantes pour l’achat d’un car-régie (?) ou encore cette consommation d’eau surréaliste attribuée aux Éléphants.

Selon l’audit initié par le Comité sortant dirigé par Dao Gabala, ce sont au moins 4 milliards FCFA qui ont disparus des comptes de la Fédé. Où sont-ils passés ? Et c’est là, le gros mystère. Puisque personne ne semble le savoir. Il faut pourtant que les Ivoiriens sachent la vérité. Surtout, sur l’usage qui est fait de leur argent. Ces fonds n’ont pas pu se volatiliser comme par enchantement ? Toute question mérite réponse. En particulier celle-là.

Et puis, qui sait si le gouffre financier n’est pas au-delà de ce montant ? Certaines personnes sont douées dans la manipulation des comptes, à travers des opérations complexes si bien qu’il n’est pas facile de les épingler. Elles parviennent ainsi à se glisser entre les mailles des filets, lors d’éventuels contrôles. Mais cela ne signifie pas qu’il est impossible de les démasquer.

LIRE AUSSI: Qui sera le Président de la France : Emmanuel Macron ou Marine Le Pen ?

Publicité

C’est sous l’ancien Comité exécutif dirigé alors par le regretté Sidy Diallo que ces choses se seraient passées. Ce dernier était-il au courant ? L’ex-président de la FIF n’étant plus de ce monde pour y répondre, ses anciens collaborateurs et co-responsables de la gestion (autant des passifs que des actifs) sont là. Le public ivoirien est le premier contributeur et supporteur du football local. Il mérite donc respect.

Publicité

LIRE AUSSI: Ghana: Le président visé par un mandat de destitution après des révélations

Dans son enquête d’intégrité, évidemment la FIFA devrait examiner de très près cette affaire, afin de débarrasser le football de ses nombreuses tares. Les nouvelles instances dirigeantes de la FIF devraient être également de cet avis, pour prouver leur bonne foi. De même que tous les présidents de clubs qui ont pris part au vote du 23 avril à Yamoussoukro. Et que l’on soit situé une bonne fois pour toutes !

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :