Autres catégories

Ghana: Le président visé par un mandat de destitution après des révélations


Le président ghanéen, également président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo est dans les ennuis.

Serwaa Broni a évoqué qu’elle avait une relation intime avec le Président Akufo-Addo. Elle aurait par la suite reçu des menaces de mort. Le président serait passé par un certain M. Hopeson Adroye, qui était alors le coordinateur adjoint de la sécurité nationale en charge de l’aéroport et d’autres agents de la sécurité nationale pour organiser une attaque à main armée contre elle afin de récupérer des preuves de ladite rencontre avec le Nana Addo à partir de son téléphone et d’autres gadgets électroniques.

Suite à ces allégations, trois citoyens ghanéens ont demandé au parlement d’entamer des procédures de destitution contre le Président Nana Akufo Addo. Les pétitionnaires sont Issifu Seidu Kudus Gbeadese, Elikem Kotoko et coop Stephen Kwabena Attuh.

Selon eux, les allégations de Serwaa Broni contre le Président, si elles s’avéraient vraies, équivaudraient à « une violation des droits coop de l’homme, un abus de pouvoir, exposant la sécurité du Ghana à une menace extérieure » ainsi qu’à « … traîner la réputation de la haute fonction de Président dans le discrédit »>.

LIRE AUSSI: Yopougon: Qui en veut au célèbre vendeur de porc au four, Zongo ? Des confidences

Publicité

« Notre pétition est bien fondée pour invoquer l’article 69 (1) de la Constitution de 1992 et justifie une enquête sur la question et une procédure de destitution ultérieure initiée par le Parlement pour donner effet à la lettre et à l’esprit de la Constitution de 1992 », ont-ils estimé.

Publicité

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :