improve alexa rank improve alexa rank
Autres catégories

Israël-Armée: L’État paie les prostituées pour soulager les soldats blessés !

L’État d’Israël a une manière bien particulière d’apporter du réconfort à ses soldats blessés ! Dans de nombreux pays, la sexothérapie de substitution, celle qui consiste à engager une personne pour jouer le rôle de partenaire sexuel d’un patient, est controversée et peu pratiquée. Elle est pratiquée à Tel Aviv aux frais du gouvernement, pour les soldats qui ont été gravement blessés et ont besoin d’une rééducation sexuelle, rapporte BBC.

@BBC

Selon le média, la salle de consultation de Tel Aviv de la sexologue israélienne Ronit Aloni, ressemble à ce que l’on peut s’imaginer. Il y a un petit canapé confortable pour ses clients et des diagrammes biologiques des organes génitaux masculins et féminins, qu’elle utilise pour ses explications.

@BBC

Mais dans une pièce voisine équipée d’un canapé-lit et de bougies, ce qui s’y passe est du moins surprenant. C’est là que des partenaires de substitution rémunérés aident à enseigner à certains des clients d’Aloni comment avoir des relations intimes et, finalement, comment avoir des rapports sexuels. La sexothérapeute réputée du pays explique que :

Cela ne ressemble pas à un hôtel cela ressemble plus à une maison, à un appartement. Il y a un lit, un lecteur de CD, une douche attenante – et des œuvres d’art érotiques ornent les murs. La thérapie sexuelle est, à bien des égards, une thérapie de couple et si quelqu’un n’a pas de partenaire, le processus ne peut pas être mené à son terme. Le substitut, elle ou il, a pour mission de modéliser le rôle du partenaire dans un couple.

@BBC

Bien que les critiques assimilent cette pratique à de la prostitution, en Israël, elle a fini par être acceptée au point que l’État prend en charge les frais des soldats dont les blessures affectent leur capacité à avoir des relations sexuelles. Aloni, docteur en réhabilitation sexuelle poursuit en disant ceci :

Les gens ont besoin de sentir qu’ils peuvent donner du plaisir à quelqu’un d’autre et qu’ils peuvent obtenir du plaisir de quelqu’un d’autre. Les gens viennent pour une thérapie. Ils ne viennent pas pour le plaisir. Il n’y a rien de semblable à la prostitution. De plus, 85 % des séances portent sur l’intimité, le toucher, le don et la réception, la communication – il s’agit d’apprendre à être une personne et à entrer en relation avec d’autres personnes. Au moment où vous avez une relation sexuelle, c’est la fin du processus.

@BBC

Olivier Gbadié

L’article Israël-Armée: L’État paie les prostituées pour soulager les soldats blessés ! est apparu en premier sur First Magazine.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :