Actualités

Le projet de restauration de la réserve botanique de Divo lancé


Le ministre Tchagba Lauren a lancé ce 23 septembre 2022 le projet de réhabilitation de la réserve botanique de Divo.

Le projet vise à restaurer au total, dans une première phase, 350 hectares de forêts de mai 2022 à avril 2023. Cette réserve est située à sept kilomètres de la ville de Divo, entre le village de Blé et celui de Kpakossou-carrefour, sur l’axe Divo-Tiassalé.La réserve botanique de Divo est un vaste patrimoine de biosphère de 6800 ha.

« Par cette collaboration avec ICRAF Côte d’Ivoire et Génie Bio, le ministère des Eaux et Forêts œuvre pour l’aménagement de la réserve botanique fortement dégradée, parce que infiltrée par les populations à divers niveaux », a indiqué M. Tchagba. Il a toutefois noté que 35% de cette forêt restent encore intacts.

La stratégie pour réussir le projet est de ne pas chasser les populations infiltrées des plantations de cacao et autres cultures qu’elles ont réalisées dans la réserve.

Dans le souci de préservation de la paix et de la cohésion sociale, le gouvernement a privilégié le maintien des plantations, mais d’amener les planteurs à pratiquer l’agroforesterie avec des plantes locales qui vont aider à restaurer la forêt, a précisé le ministre des Eaux et Forêts.

Le directeur pays d’ICRAF-Côte d’Ivoire, Dr Kouamé Christophe, a indiqué ce projet est financé par l’ONG partenaire ‘’One tree planted (OTP) et réalisé sur le terrain par une l’ONG ‘’Génie Bio’’, une start up de jeunes ivoiriens.

L’objectif est de planter 174 000 arbres utilitaires. Dans la déclinaison de ce projet, il est prévu différentes réalisations dont la production d’une carte d’occupation de sol de la réserve pour déterminer les zones cibles à replanter, un suivi évaluation des plants, la sensibilisation des populations infiltrées aux dangers de la déforestation, notamment le manque d’eau d’ici dix ans si la dégradation du couvert forestier ivoirien se poursuit à ce rythme.

Le couvert forestier ivoirien est passé de 16 millions d’hectares en 1960 à 2,97 millions actuellement. M. Tchagba a souligné qu’un projet d’envergure est piloté par son ministère, afin que jusqu’en 2030 la Côte d’Ivoire passe des 2,97 millions d’hectares actuels à six millions d’hectares de forêts, pour un coût global de 616 milliards de Francs CFA.

Les partenaires privés sont associés à ce projet. La restauration de la réserve botanique de Divo en est une illustration, à travers la collaboration de l’ICRAF.





Source link

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :