improve alexa rank improve alexa rank
Actualités, Politique

Le RHDP en colère contre Simone Gbagbo

 Entre le RHDP et Simone Gbagbo, la hache de guerre est déterrée. Le parti au pouvoir a mis en évidence sa colère contre Simone Gbagbo, dans un communiqué diffusé ce lundi 12 avril 2021. Les raisons.

 

Le RHDP en colère contre Simone Gbagbo

Dans un communiqué rendu public ce lundi 12 avril 2021, le RHDP a marqué son mécontentement à l’encontre de Simone Gbagbo. «Que cache la virulence de tels propos au moment où le Président Alassane Ouattara ne cesse de multiplier les actes d’apaisement en vue de favoriser et même d’accélérer le processus de réconciliation nationale ?

Que cache cette provocation de Mme Simone Gbagbo au moment où les porte-voix officiels de M. Laurent Gbagbo ont décidé de fermer la parenthèse des invectives et des attaques gratuites pour s’inscrire résolument dans la voie d’un dialogue apaisé, constructif et responsable avec le Gouvernement ?

Pour qui et pour quelle chapelle en définitive prêche Mme Simone Gbagbo qui s’échine à ressusciter le monstre hideux de la xénophobie dans une Côte d’Ivoire qui cherche à rassembler toutes ses filles et tous ses fils ?

Mme Simone Gbagbo aurait-elle intérêt, pour des motifs particuliers strictement personnels, à vouloir freiner le processus du retour de M. Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire ? », s’est interrogé le parti au pouvoir, dans un communiqué signé par son porte-parole principal, Kobénan Kouassi Adjoumani. Puis de lancer un appel à l’ex-Première dame et aux autres acteurs politiques : « Le RHDP invite par conséquent tous les acteurs politiques de tout bord qui n’ont pas encore compris que le temps de la paix est véritablement arrivé, à faire preuve de dépassement, en abandonnant les discours venimeux qui ont inoculé le poison de la haine, de la méfiance et de la division dans le corps de la société Ivoirienne ».

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

De quoi s’agit-il ?

En effet, lors de la commémoration du 11 avril 2011, marquant la chute de Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, invitée par des associations et mouvements politiques proches du FPI tendance Laurent Gbagbo, a dénoncé « la déportation de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) par « « des gens, des étrangers ont décidé qu’ils avaient le droit de prendre les fils de Côte d’Ivoire et les déporter ailleurs ». Des propos jugés « xénophobes et haineux » par le RHDP. D’où la colère du parti d’Alassane Ouattara.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :