improve alexa rank improve alexa rank
Autres catégories

Les sages-femmes ivoiriennes réclament de meilleures conditions de travail

Les sages-femmes et maïeuticiens de Côte d’Ivoire demandent au gouvernement ivoirien, de meilleures conditions de travail, dans l’optique de réduire la mortalité infantile.

@Facebook

Le 05 mai dernier, l’Association des sages-femmes ivoirienne (ASFI) a célébré la journée internationale des sages-femmes et maïeuticiens. Quelques jours plus tôt, l’association a tenu des journées scientifiques à Aboisso. Ce lundi 03 mai, en prélude des festivités, Mme Yao née Diallo Awa présidente de l’ASFI a exprimé un vœu cher. Elle souhaite davantage d’investissements dans leur structure pour améliorer leurs conditions de travail et réduire la mortalité maternelle et néonatale.

@Facebook

C’est d’ailleurs ce que traduit le thème choisi pour ces journées scientifiques, à  savoir: “Les chiffres parlent d’eux-mêmes, investissez dans les sages-femmes”.

Tout décès d’une mère et d’un enfant lors d’un accouchement est à déplorer

a déclaré Mme Yao, avant de rappeler certaines causes de mortalité. Ce sont entre autres les coupures d’électricité, le mauvais état des routes et les mauvaises conditions de travail.

@Facebook

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Pierre Dimba, était présent lors de l’apothéose. Il leur a promis de satisfaire leurs requêtes.

Rappelons que le gouvernement ivoirien a annoncé un investissement de 1,6 milliards FCFA pour réduire

le ratio de mortalité maternelle de 614 à 417 pour 100 000 naissances vivantes et le taux de mortalité infanto-juvénile de 91 à 59 pour 1 000 à l’horizon 2024,

selon un communiqué du 03 avril 2019, à l’issue d’un conseil des ministres.

James Kadié 

L’article Les sages-femmes ivoiriennes réclament de meilleures conditions de travail est apparu en premier sur First Magazine.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :