Autres catégories

Ligue des Femmes du PPA-CI : Fleur Aké M’Bo veut remplacer Marie-Odette Lorougnon


Fleur Aké M’Bo Esther a décidé de briguer le poste de présidente de la Ligue des femmes du PPA-CI face à Marie-Odette Lorougnon.

En remplacement de Marie-Odette Lorougnon (MODEL). La jeune leader politique de l’Agnéby-Tiassa est donc candidate pour conduire les femmes du parti du Président Laurent Gbagbo. Elle vient de l’annoncer sur sa page officielle Facebook dans une Tribune intitulée «Je suis candidate à la présidence de la Ligue des femmes du PPA-CI ».

Fleur Aké M’Bo donne, dans sa déclaration de candidature, et avec force convictions les raisons de son nouveau challenge militant et politique.

« Ma candidature, exclusivement motivée par l’ardent désir de maintenir la flamme du dynamisme politique des femmes de notre mouvement allumée, se veut un pont entre l’ancienne et la nouvelle génération des femmes combattantes à côté et à la suite du Président Laurent Gbagbo pour faire reculer dans notre pays les frontières de la dictature du népotisme et de l’asservissement des valeureux travailleurs au rang desquels les femmes jouent un rôle prépondérant », précise-t-elle.

LIRE AUSSI : Guerre en Ukraine: 9 morts et 57 blessés dans un bombardement russe

Publicité

Et Fleur Aké M’Bo Esther (FAME) de faire un retour dans l’histoire politique du parti en partant du FPI au PPA-CI. La jeune leader politique rappelle à propos la période de la clandestinité, l’accession au pouvoir d’État puis sa perte à la d’une rébellion armée, la crise postélectorale, l’arrestation et le transfert du Président Laurent Gbagbo à la CPI, son procès à la Haye et son acquittement, puis son retour sur ses terres natales, auréolé de Gloire; et enfin, la création de ce nouvel instrument politique qu’est le PPA-CI en lieu et place de « l’enveloppe vide » du FPI.

Publicité

« Aujourd’hui plus qu’hier, où la vaillance des légions féminines du parti est appelée à contribution, nous femmes du parti, avons le devoir de répondre présentes pour relever le défi de sa dignité. Dans l’union, la discipline et le travail, avec foi, dynamisme et méthode, nous serons là, comme nos devancières en leur temps », note-elle.

Pour l’ex candidate de l’Opposition aux dernières législatives à Agboville, si le Président Laurent Gbagbo et le PPA-CI veulent renouveler leur personnel, ils peuvent valablement compter sur elle.

LIRE AUSSI: Miss Monde 2021: Quand Emma Lohoues ignore Olivia Yacé

Fleur Aké M’Bo finit sa tribune par cet engagement : « (…) Je m’engage, dans l’unité et le respect des principes et valeurs du parti, à participer à cette compétition dans un esprit de concorde et de discipline, sur la base de la vérité et de la transparence. » Comme pour dire, « à chaque époque, ses femmes et ses hommes. »

Fleur Aké M’Bo sera opposée, selon ce qu’il nous revient, à 4 autres candidates : Séry Sarah, Ipou Jocelyne, Dominique Béssé et Apo Gisèle. Précisons que Fleur Aké M’Bo Esther (FAME) est la plus jeune d’entre elles. Toutes ambitionnent de remplacer la vaillante et digne Marie-Odette Lorougnon (MODEL) qui aura passé plus d’une décennie à la tête des femmes du parti, compte tenu des nombreuses vicissitudes rencontrées par le parti de Laurent Gbagbo.

 

Publicité



Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :