improve alexa rank improve alexa rank
Actualités, Décès international

Rugby : mort de l’ancien international landais Jean-Pierre Bastiat

C’est un monument du rugby et du sport français qui s’en va. France Bleu Gascogne apprend ce mercredi matin la mort du Dacquois, ancien international de rugby, Jean-Pierre Bastiat. Il avait 71 ans.

Il était hospitalisé depuis une quelques jours pour un accident vasculaire, doublé un arrêt cardiaque. France Bleu Gascogne apprend ce mercredi matin la mort du Dacquois, ancien international de rugby, Jean-Pierre Bastiat. Il avait 71 ans.

Du haut de son quasi-double mètre, il était un donjon, une citadelle humaine sur tous les prés d’ovalie. Une masse, un colosse. Joueur au physique imposant. Le Dacquois a été durant toute sa carrière une référence en touche comme preneur de balles impeccable et aussi dans l’engagement. Des bras de golgoth, l’homme arrachait les ballons et renversait les défenses adverses.

Jean-Pierre Bastiat s'empare du ballon lors d'un test-match contre l'Ecosse le 15 janvier 1972.

Deuxième ligne pour l’histoire

Jean-Pierre Bastiat a été fidèle toute sa vie sportive à la seule US Dax. Rouge et blanc un jour, rouge et blanc toujours. Originaire de Pouillon, ruche à “rubipèdes” gascons bien trempés, il a porté le maillot de l’USD de 1967 à 1980.

32 sélections avec l’équipe de France pour 24 points marqués, vainqueur du tournoi des 5 nations 1977 aux côtés de  Fouroux, Rives, Paparemborde ou Skrela. Une entorse au genou qui tourne mal le contraint à mettre prématurément un terme à sa carrière en 1978.

Photo officielle du XV de France de rugby prise le 19 mars 1977 avant le dernier match du Tournoi des Cinq Nations qu'ils disputeront contre l'Irlande. Bastiat, debout, 1er en partant de la droite.
La politique a été son deuxième défi. Candidat aux européennes 1989 sur la liste  “Chasse, Pêche, Nature et Traditions”, et aux municipales à Dax en 2014.

Depuis plus de deux décennies il était également cadre dirigeant de l’USD dont il avait été président de 1990 à 1995. L’homme était affable, jovial et truculent, un gascon majeur, une légende d’ovalie.

En 2005, Jean-Pierre Bastiat présente le prix Alain Danet, prix de la réussite d'un sportif dans la vie sous le regard d'un autre Dacquoi, Pierre Albaladejo (à gauche). Il symbolisait la bonhomie – Jean Louis Béraud, ancien 3/4 international

Parmi les premiers à réagir à cette disparition, Jean Louis Béraud. Il a porté le maillot de l’US Dax de 1967 à 1980, cet ancien 3/4 international, et frère de cœur de Jean-Pierre Bastiat lui rend hommage ce matin : “Nous sommes dans la peine. Nous étions frères de cœur, fils uniques tous les deux, voisins depuis notre enfance et on s’était choisi comme frères. Il symbolisait la bonhomie, il arrachait à quiconque était malheureux un sourire de part sa jovialité et avec un cercle d’amis très large. Il était le maillon rassembleur. On dit, souvent à tord, personne n’est irremplaçable mais lui, dans ce rôle là, de fédérateur entre tous ses amis qu’il avait, il est irremplaçable. Nous vivrons sans, il nous manquera, il manquera ce fédérateur.”

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :