Autres catégories

Sécurité alimentaire : La caravane « sauvons nos maniocs » sensibilise les producteurs d’Aboisso


En présence des autorités administratives et politiques, des chefs traditionnels, des producteurs et associations productrices de manioc, le Central West African Virus Epidemiology (WAVE) a procédé le  vendredi 22 avril 2022 à Aboisso à la seconde étape de la campagne de sensibilisation des agriculteurs.

L’objectif principal de cette campagne est de sensibiliser les populations des dangers liés aux maladies virales du manioc et à leurs impacts sur la productivité agricole et  la sécurité alimentaire.

La campagne intitulée « Ensemble sauvons le manioc » et la surveillance participative se déroulent simultanément dans les 10 pays membres de WAVE auprès des acteurs de la chaîne de valeur du manioc, de l’opinion publique, des décideurs politiques, de la presse, d’une part  et d’autre part , visent la vulgarisation de l’usage de l’application « NURU » dans la lutte contre les maladies virales du manioc en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Selon la Directrice de Communication et du Développement, NDIAYE Adja Aminata représentant le Directeur Exécutif WAVE cette caravane de sensibilisation multidimensionnelle aux maladies virales du manioc se déroule non seulement en Côte d’Ivoire, mais dans 9 autres pays membres de WAVE.

Elle a également fait savoir que le manioc est menacé par de nombreuses maladies et à cet effet, la lutte contre les maladies virales du manioc est devenue une priorité pour WAVE.

« L’objet de la caravane qui nous réunit est d’informer, former pour qu’ensemble nous sauvions notre manioc », a-t-elle ajouté.
Prenant la parole, le secrétaire général de la préfecture d’Aboisso, M.  Akoua N’guessan Jean, représentant le préfet de la région du Sud-Comoé, préfet du département d’Aboisso a remercié WAVE pour le choix porté sur la région du Sud-Comoé en général et en particulier Aboisso pour cette campagne de sensibilisation sur les maladies du manioc.

Il a tenu à signifier que « le manioc est une culture qui assure l’autosuffisance alimentaire et cette culture a été désignée par la FAO « culture du 21ème siècle ».

M.  Akoua N’guessan Jean a affirmé que « le manioc assure l’égalité de tous devant la loi foncière donc c’est un véritable outil de cohésion sociale » tout en invitant toute la communauté à promouvoir cette culture.
Ce tubercule permet de résoudre le chômage et est pourvoyeur d’emplois principalement pour les femmes. Il a insisté sur le fait que face au changement climatique, le manioc constitue une opportunité, car la tige de manioc résiste à la sécheresse contrairement aux autres cultures dont le cycle est lié à la pluviométrie.

Le chef de la Zone Anader d’ Aboisso, Okonan Marius Allabra  a expliqué pour sa part, que « le manioc est une culture principale surtout au niveau de la région du Sud-Comoé ».

« En ce qui concerne les maladies , nous avons constaté lors de nos encadrements beaucoup de difficultés . Nous pensons que cette caravane est la bienvenue », n’a pas manqué de relever le chef de la Zone Anader d’Aboisso.

Un jeu participatif a été  organisé pour un partage d’expérience entre les chercheurs de WAVE et les producteurs.
Après cette activité d’Aboisso, l’équipe WAVE se rendra le 26 avril 2022 à Man et le 28 avril à Gagnoa.





Lien de la source

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :