Actualités

Tranport aérien: la grève de l’ASECNA trouble le ciel africain


Une grève des contrôleurs aériens de l’ASECNA perturbe les vols dans plusieurs aéroports africains.

« Vol annulé. On récupère les bagages et ils nous situerons au cas par cas. », explique une ivoirienne à l’aéroport Charles de Gaule à Paris.

A Abidjan, la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire avertit ses passagers: « cette grève entraînera des perturberons allant jusqu’à des annulations de vols. ».

À Ouagadougou, les autorités ont réquisitionné les contrôleurs aériens pour assurer la régulation du ciel. Au Gabon, la compagnie Afrijet a confirmé les perturbations sur son programme de vols à destination et au départ de la République du Congo, du Cameroun et du Bénin.

Elle rassure cependant que les vols intérieurs au Gabon et les vols à destination de la Guinée Équatoriale ne sont pour le moment pas impactés.Grève du 23 septembre 2022 au dimanche 25 septembre Les contrôleurs aériens de l’ASECNA annoncent la mise à exécution de leur préavis de grève notifié aux autorités publiques, le 25 juillet 2022.

« Les contrôleurs aériens cesseront, en dehors des vols sensibles, toutes fournitures de services de circulation aérienne aux aéronefs du vendredi 23 septembre 2022 au dimanche 25 septembre 2022.

Trois jours jours de grève.Grève illégale Le ministère ivoirien des Transports, réagissant à la menace de grève des contrôleurs aériens a révélé les négociations en cours entre la direction générale de l’ASECNA et les syndicats des différents États membres.

« Ces négociations ont permis de trouver onze (11) points d’accord sur les dix-Er-neuf (19) points de négociations. ». Le ministre ivoirien des Transports est allé plus loin. « L’USYCAA est une organisation fonctionnant des textes fondateurs de l’ASECNA. », déclarant dès lors, « illégal, le mouvement de grève entrepris sous le couvert de cette association. ». DialogueToutes les parties sont ouvertes au dialogue.

Toutefois, chacune tire le couvert vers elle. « Les responsables de l’USYCAA se réservent le droit sur la suite à donner à son mot d’ordre. ». Les autorités publiques menacent: « tout contrevenant à l’appel à surseoir à la grève s’expose à la rigueur de la loi. ».





Source link

improve alexa rank improve alexa rank Buy Website Traffic Increase Alexa Rank improve alexa rank Buy Website Traffic Buy Website Traffic
%d blogueurs aiment cette page :