improve alexa rank improve alexa rank
Actualités, Buzz d'Abidjan, Insolite

Un femme abattu et tuer par son ex-copain pour cause de jalousie

Un femme abattu et tuer par son ex-copain pour cause de jalousie

Au Sénégal, un homme d’une trentaine d’années, établi au Maroc, a débarqué dans la ville de Thiès (70km de Dakar) où il a froidement abattu son ancienne compagne alors enceinte. Quel est le mobile du meurtre ?

Lire aussi : Daech revendique la mort de quatre militaires

C’est la consternation totale au Sénégal où, depuis ce dimanche 8 mars 2020, le meurtre d’une étudiante d’une vingtaine d’années alimente les débats. Qu’est-ce qui a poussé l’émigré Assane Guèye à porter atteinte à la vie de Mariène Diagne ? C’est la question que tentent de résoudre les enquêteurs qui ont mis la main sur le meurtrier, demeurant au quartier Nguinth de la capitale du Rail.

Visiter notre page Facebook : La nécrologie 

Selon les premières révélations, Assane Guèye, alors établi au Maroc, entretenait une relation amoureuse avec la défunte. A son insu, cette dernière, tout en maintenant cette relation, se serait mariée à un autre émigré établi en Italie. Pendant tout ce temps, le sieur Guèye financerait sa présumée compagne à coup de millions de FCFA.

Mis au parfum du mariage de Marième Diagne avec un modou-modou (émigré), Assane Guèye débarque au Sénégal et réclame ses sous à la fille. Devant l’impossibilité de rentrer dans ses fonds, l’émigré aurait saisi la police qui aurait parlé d’affaire civile. Dans le même temps, toujours selon des révélations, la famille de Marième Diagne empêchait tout contact avec Assane Guèye qui fut abattu par son ancienne compagne.

Ce dimanche, en début d’après-midi, l’émigré réussit à accéder dans la maison par une voie dérobée, au moment où la famille de la victime déjeunait. C’est le moment saisi pour commettre l’irréparable. Marième Diagne est tuée après plusieurs coups de couteau reçus de son bourreau, qui a ensuite pris la clé des champs.

Rattrapé par la foule, Assane Guèye sera battu avant d’être conduit à la police, où il est en garde à vue pour les besoins de l’enquête sur le mobile du meurtre. Après le meurtre, les langues se sont en effet déliées. La mère de l’émigré indique pour sa part avoir, à maintes reprises, interdit à Marième Diagne de fréquenter son fils qui, selon elle, souffre de troubles psychiques. Mieux, elle révèle l’avoir chassée de la maison familiale plus d’une fois. En vain.

Pour l’heure, l’enquête se poursuit dans cette affaire qui a choqué plus d’un au Sénégal. Marième Diagne était étudiante à l’Université de Thiès. Il a été indiqué qu’au moment du meurtre, elle était en état de grossesse de trois mois.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :