improve alexa rank improve alexa rank
Actualités, Buzz d'Abidjan

Violences et mort à l’université de Dakar

Violences sénégalais l’opposition

Des scènes de violences survenues à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar entre la police et des jeunes gens jeudi.

VOIR D’ARTICLE : un présumé microbe abattu par les forces de l’ordre

Des images de la capitale Dakar, jeudi 4 mars, devant l’université Cheikh Anta Diop, de jeunes gens et des éléments de la police se sont affrontés à coup de jets de pierre et de tirs de gaz lacrymogènes. Une scène de violence qui s’est propagée dans différentes villes du Sénégal.

L’arrestation d’Ousmane Sonko, le leader du Pastef-les patriotes, pour trouble à l’ordre public et organisation d’une manifestation non autorisée en pleine crise de coronavirus a déclenché la colère des jeunes de l’opposition, qui se sont livrés à des scènes de pillage de biens publics et privés. L’opposant est accusé d’ agression sexuelle sur une jeune fille de 20 ans et doit répondre ce vendredi 5 mars à la convocation du juge. C’est justement en se rendant à cette convocation que Ousmane Sonko avait été arrêté mercredi, officiellement les autorités, lui reprochent d’avoir utilisé un itinéraire qui lui avait été plutôt interdit.

violences sénégalais l’opposition Ousmane Sonko

VOIR L’ARTICLE : Le corps d’un enfant retrouvé dans un marché à Yaoundé

Dans la foulée de ces manifestations, le gouvernement sénégalais est sorti de sa réserve et a présenté ses condoléances à la famille du jeune homme tué à Bignona en Casamance et promet de poursuivre tous les responsables des pillages. Depuis l’arrestation d’Ousmane Sonko, le président Macky Sall qui garde le silence, est accusé de vouloir museler l’opposition avant la prochaine présidentielle de 2024.

Laisser un commentaire

improve alexa rank
%d blogueurs aiment cette page :